Les maladies de l'oreille

les différentes pathologies de l'oreille

 

 

Acouphènes : ce sont des bruits « parasites » qu’une personne entend sans que ceux-ci existent réellement. Il peut s’agir de sifflements, de bourdonnements ou de cliquetis, par exemple. Ils résultent d’un dysfonctionnement du système nerveux auditif. Un acouphène temporaire peut survenir après une exposition à une musique très forte.


Otite moyenne : infection ou inflammation de l’oreille. L’otite est dite « moyenne » car elle touche une petite cavité osseuse de l’oreille moyenne, située derrière le tympan. Elle se traduit généralement par une douleur dans l’oreille et de la fièvre.
 

Otite séreuse : inflammation de la muqueuse de l’oreille moyenne provoquant un épanchement de liquide plus ou moins épais. Une infection virale doublée d’une surinfection bactérienne en est habituellement la cause. Les otites séreuses peuvent facilement passer inaperçues car elles n’entraînent pas de douleurs aiguës. Le symptôme majeur est la baisse d’audition et sa principale complication, le retard de langage. Elle est très fréquente chez les enfants de 3 ans à 6 ans.

Vertige : désigne un phénomène fréquent qui touche environ 1 personne sur 7. Il correspond à une sensation de rotation de notre environnement, c’est pourquoi l’expression « avoir la tête qui tourne » est souvent employée pour le décrire. Les causes du vertige sont multiples ; il peut traduire une simple affection bénigne ou des maladies plus graves (voir plus bas neuronite vestibulaire et maladie de Ménière).

Neuronite vestibulaire : souvent confondue avec la labyrinthite, elle se caractérise par l’apparition soudaine de vertiges intenses. Les symptômes ont une telle intensité que le repos au lit est souvent nécessaire durant 2 ou 3 jours, parfois jusqu’à 1 semaine.

Labyrinthite : inflammation aigue de l’oreille interne. Le patient souffre de fièvre, de douleurs à l’oreille et montre des signes de déficience auditive associés à des troubles de l'équilibre. Elle peut faire suite à une infection virale (le virus de la varicelle zona) ou plus rarement d’une otite moyenne bactérienne.

Maladie de Ménière (ou syndrome de Ménière) : se caractérise par des crises récurrentes de vertiges qui s’accompagnent de sifflements et de bourdonnements d’oreilles (acouphènes) ainsi que d’une baisse d’audition.

Bouchon de cérumen : se caractérise par l’accumulation inhabituelle de cérumen dans le conduit auditif. Ce phénomène peut être dû à une augmentation de la production ou à une mauvaise évacuation du cérumen. Il peut causer des baisses d’audition ou des bourdonnements, une irritation ou des douleurs dans le conduit auditif. Il est possible d’essayer de le dissoudre avec du sérum physiologique ou de l’eau de mer mais il ne faut pas essayer de l’enlever avec un coton-tige par exemple afin d’éviter des lésions du conduit auditif.

Surdité : toute perte auditive, importante ou non, constitue une forme de surdité. Deux types de surdité sont distingués.

  • Surdité de transmission : temporaire ou permanente, elle est causée par un obstacle à la propagation des vibrations de l’onde sonore à l’oreille interne. Elle trouve son origine dans des atteintes de l’oreille externe (bouchons de cérumen) ou moyenne (otite, perforation du tympan ou otospongiose).
  • Surdité de perception : elle est due à une atteinte de l’oreille interne (cochlée) qui touche les cellules ciliées réceptrices, ou le nerf auditif ou les centres auditifs du cerveau. La transmission nerveuse du message sonore n’est plus assurée correctement.

 

Presbyacousie : vieillissement normal de l’oreille interne qui débute dès 25 ans et qui se traduit par une perte progressive de l’audition avec l’âge. Cause la plus fréquente de surdité chez les plus de 50 ans, elle commence par une perte de distinction des sons aigus puis progressivement des sons graves.

Hyperacousie : hypersensibilité auditive, les personnes atteintes perçoivent les sons plus forts qu’ils ne le sont réellement. Elle touche 2 % de la population générale et 60 % des personnes souffrant déjà d’acouphènes (8). L’hyperacousie est généralement due à un traumatisme sonore comme un concert, une explosion ou une exposition professionnelle prolongée (instrument de musique).

Otospongiose (ou otosclérose) : maladie génétique qui se caractérise par un remodelage du troisième osselet, l’étrier. Il subit une destruction puis au cours de sa reformation, il durcit et se calcifie ce qui entraîne un blocage de l’os. La transmission des vibrations de l’onde sonore à l’oreille interne est donc stoppée. Il n’existe pas de traitement. Dans les cas les plus importants, il est possible de porter des prothèses auditives ou d’avoir recourt à la chirurgie.

Perforation du tympan : elle peut survenir suite à un traumatisme (blessure avec un coton-tige, une gifle ou un plongeon par exemple). Elle se caractérise notamment par une douleur intense et une baisse de l’audition. La cicatrisation est généralement spontanée après plusieurs semaines. Dans le cas contraire, une tympanoplastie peut être pratiquée.

Compteur de visites

Nos coordonnées :

Association Surdi 34

Villa Georgette

257, rue Raymond-Dugrand

34000  MONTPELLIER

Contact@surdi34.fr

07 87 63 49 69

Faites découvrir à vos amis notre page facebook. cliquez sur j'aime et partager.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association SURDI34